[返回学习园地首页]·[所有跟帖]·[ 回复本帖 ] ·[热门原创] ·[繁體閱讀]·[版主管理]
中法对照:《基督山伯爵》 作者:大仲马 (247)
送交者: wangguotong[★★★声望勋衔13★★★] 于 2023-05-17 23:46 已读 1546 次 1 赞  

wangguotong的个人频道

中法对照:《基督山伯爵》 作者:大仲马 (247)

整理编辑:WANGGUOTONG

 

— Mon ami ! dit Monte-Cristo avec une voix d’une douceur infinie.

我的朋友!基督山用一种非常友好口吻喊道。

— Monsieur !

阁下!

— Mon ami, mon cher Maximilien, pas de résolutions extrêmes, je vous en supplie !

我的朋友,我亲爱的马西米兰,不要作匆忙的决定,我求求你。

— Moi, des résolutions extrêmes, dit Morrel en haussant les épaules ; et en quoi, je vous prie, un voyage est-il une résolution extrême ?

我作匆忙的决定?莫雷尔耸耸肩说,出门去旅行一次有什么奇怪呢?

— Maximilien, dit Monte-Cristo, posons chacun de notre côté le masque que nous portons.

马西米兰,伯爵说,让我们放下我们的假面具。

Maximilien, vous ne m’abusez pas avec ce calme de commande plus que je ne vous abuse, moi, avec ma frivole sollicitude.

你不要再用那种假镇定来骗我,我也不用再对你装出儿戏式的关怀。

Vous comprenez bien, n’est-ce pas ? que pour avoir fait ce que j’ai fait, pour avoir enfoncé des vitres, violé le secret de la chambre d’un ami ; vous comprenez, dis-je, que, pour avoir fait tout cela, il fallait que j’eusse une inquiétude réelle, ou plutôt une conviction terrible.

你当然明白我刚才撞破玻窗,打扰一位朋友,我这所以这么做,正是因为我怀着极度的不安,或者说得更确切些,是怀着一种可怕的确信。

Morrel, vous voulez vous tuer !

莫雷尔,你想自杀!

— Bon ! dit Morrel tressaillant, où prenez-vous de ces idées-là, monsieur le comte ?

伯爵!莫雷尔打了一个寒颤说,你怎么会有这种想法?

— Je vous dis que vous voulez vous tuer ! continua le comte du même son de voix, et en voici la preuve.

我告诉你,你是想自杀,伯爵继续说,这就是证据。

Et, s’approchant du bureau, il souleva la feuille blanche que le jeune homme avait jetée sur une lettre commencée, et prit la lettre.

他走到写字台前,把莫雷尔遮住的那张纸拿开,把那封信拿在手里。

Morrel s’élança pour la lui arracher des mains.    

莫雷尔冲上来抢那封信,

Mais Monte-Cristo prévoyait ce mouvement et le prévint en saisissant Maximilien par le poignet et en l’arrêtant comme la chaîne d’acier arrête le ressort au milieu de son évolution.

但基督山看出他会这么做,用他有力的手抓住他的手。

— Vous voyez bien que vous vouliez vous tuer, Morrel, dit le comte, c’est écrit !

你看,你想自杀,伯爵说,你已经把这念头写在纸上了。

— Eh bien ! s’écria Morrel, passant sans transition de l’apparence du calme à l’expression de la violence ; eh bien ! quand cela serait, quand j’aurais décidé de tourner sur moi le canon de ce pistolet, qui m’en empêcherait ?

好吧!莫雷尔说,他的表情又从疯狂的激动变为平静,——“好吧,即使我想用这支手枪自杀,谁能阻止我?

Qui aurait le courage de m’en empêcher ?

谁敢阻止我?

Quand je dirai :

当我说,

Toutes mes espérances sont ruinées, mon cœur est brisé, ma vie est éteinte, il n’y a plus que deuil et dégoût autour de moi ; la terre est devenue de la cendre, toute voix humaine me déchire.

我生命的全部希望已熄灭,我的心已经死了。我的生命之火熄灭了,周围的一切都让我伤心,地球已变成灰烬,每一个人的声音都伤害我,

Quand je dirai :

当我说,

C’est pitié que de me laisser mourir, car si vous ne me laissez mourir je perdrai la raison, je deviendrai fou.

让我死是慈悲,假如我活下去,我就会因丧失理智而发疯,

Voyons, dites, monsieur, quand je dirai cela, quand on verra que je le dis avec les angoisses et les larmes de mon cœur, me répondra-t-on :

阁下,告诉我,——当听了这一番话以后,谁还会对我说

« Vous avez tort ? »

你错了

M’empêchera-t-on de n’être pas le plus malheureux ?

还有谁会来尝试阻止我去死呢!

Dites, monsieur, dites, est-ce vous qui aurez ce courage ?

告诉我,阁下,难道你有那种勇气吗?

— Oui, Morrel, fit Monte-Cristo d’une voix dont le calme contrastait étrangement avec l’exaltation du jeune homme ; oui, ce sera moi.

是的,莫雷尔,基督山说,他的态度非常坚定,与那年轻人激动异常,成为一个明显的对照,——“是的,我要那样做。

— Vous ! s’écria Morrel avec une expression croissante de colère et de reproches ; vous qui m’avez leurré d’un espoir absurde ; vous qui m’avez retenu, bercé, endormi par de vaines promesses, lorsque j’eusse pu, par quelque coup d’éclat, par quelque résolution extrême, la sauver, ou du moins la voir mourir dans mes bras ; vous qui affectez toutes les ressources de l’intelligence, toutes les puissances de la matière ; vous qui jouez ou plutôt qui faites semblant de jouer le rôle de la Providence, et qui n’avez pas même eu le pouvoir de donner du contre-poison à une jeune fille empoisonnée ! Ah ! en vérité, monsieur, vous me feriez pitié si vous ne me faisiez horreur !

你!莫雷尔愤怒地喊道,——“你,当我还可以救她,或者可以看着她死在我怀里的时候,你来欺骗我,用空洞的诺言来鼓励和安慰我。你,你假装无所不知,无所不能,你扮演上帝,却不能救一个年轻的姑娘!啊!说老实话,阁下,如果你不是让我看了觉得可怕的话,我简直会觉得你很可怜!

— Morrel…

莫雷尔!

— Oui, vous m’avez dit de poser le masque ; eh bien ! soyez satisfait, je le pose.

你叫我放下假面具,我不改变主意,请放心吧!

Oui, quand vous m’avez suivi au cimetière, je vous ai encore répondu, car mon cœur est bon ; quand vous êtes entré ici, je vous ai laissé venir jusqu’ici… Mais puisque vous abusez, puisque vous venez me braver jusque dans cette chambre où je m’étais retiré comme dans ma tombe ; puisque vous m’apportez une nouvelle torture à moi qui croyais les avoir épuisés toutes, comte de Monte-Cristo, mon prétendu bienfaiteur ; comte de Monte-Cristo, le sauveur universel, soyez satisfait, vous allez voir mourir votre ami !…

当你在她的坟前跟我说话的时候,我回答了你,那是因为我的心软了,你到这儿来的时候,我让你进来。既然你得寸进尺,既然你到我这个作为坟墓用的房间里来激怒我,我已经受尽人间痛苦以后,你又为我设计出一种新的苦刑,——那么假装做我的恩人的基督山伯爵呀,人间天使的基督山伯爵呀,你可以满意了,你目睹一位朋友的死吧。

Et Morrel, le rire de la folie sur les lèvres, s’élança une seconde fois vers les pistolets.

说着,莫雷尔狂笑着扑过去拿那支手枪。

Monte-Cristo, pâle comme un spectre, mais l’œil éblouissant d’éclairs, étendit la main sur les armes, et dit à l’insensé :

基督山脸色惨白,但他的眼睛闪闪发光,他用手压住手枪,对狂疯的人说:

— Et moi je vous répète que vous ne vous tuerez pas !

我再对你说一遍,你不能自杀。

— Empêchez-m’en donc ! répliqua Morrel avec un dernier élan qui, comme le premier, vint se briser contre le bras d’acier du comte.

你还想阻止我,莫雷尔回答,挣扎着要摆脱伯爵的手,但象第一次一样,他的挣扎徒劳无用。

— Je vous en empêcherai !

我会阻止你的!

— Mais qui êtes-vous donc, à la fin, pour vous arroger ce droit tyrannique sur des créatures libres et pensantes ? s’écria Maximilien.

那么你认为你是谁,竟敢用这种暴虐的态度对待自由而理智的人?

— Qui je suis ? répéta Monte-Cristo.

我是谁?基督山重复道,

Écoutez :

听着,

Je suis, poursuivit Monte-Cristo, le seul homme au monde qui ait le droit de vous dire : Morrel, je ne veux pas que le fils de ton père meure aujourd’hui !

在这个世界上,只有我有权利可以对你说:莫雷尔,你父亲的儿子不应该死在今天。’”

Et Monte-Cristo, majestueux, transfiguré, sublime, s’avança les deux bras croisés vers le jeune homme palpitant, qui, vaincu malgré lui par la presque divinité de cet homme, recula d’un pas.

基督山两臂交叉,神情庄严地向那年轻人迎上去,他看上去是那么崇高那么神圣,年轻人不由自主地在这种近乎神圣的威严面前屈服了,他后退了一步。

— Pourquoi parlez-vous de mon père ? balbutia-t-il ; pourquoi mêler le souvenir de mon père à ce qui m’arrive aujourd’hui ?

你为什么要提到我的父亲?他结结巴巴地问,你为什么要把他和今天的事情混在一起!

— Parce que je suis celui qui a déjà sauvé la vie à ton père, un jour qu’il voulait se tuer comme tu veux te tuer aujourd’hui ; parce que je suis l’homme qui a envoyé la bourse à ta jeune sœur et le Pharaon au vieux Morrel ; parce que je suis Edmond Dantès, qui te fit jouer, enfant, sur ses genoux !

因为当你的父亲象你今天这样要自杀的时候,阻止了他的,就是我。送钱袋给你的妹妹,送埃及王号给老莫雷尔先生的,就是我。因为我就是那个当你还是一个小孩子的时候就把你抱在膝头上玩的爱德蒙·唐太斯。

Morrel fit encore un pas en arrière, chancelant, suffoqué, haletant, écrasé ; puis tout à coup ses forces l’abandonnèrent, et avec un grand cri il tomba prosterné aux pieds de Monte-Cristo.

莫雷尔由于震惊几乎透不过气来,他踉踉跄跄地倒退了一步;他再也支持不住了,大叫一声俯伏到基督山脚下。

Puis tout à coup, dans cette admirable nature, il se fit un mouvement de régénération soudaine et complète : il se releva, bondit hors de la chambre, et se précipita dans l’escalier en criant de toute la puissance de sa voix :

突然间,在这令人钦佩的本性中,出现了一种突然而彻底的重生的动作:他站起来,跳出房间,冲上楼梯,用他所有的声音喊道:然后,他又立刻爬起来,冲向房门,在楼梯顶上放开嗓子大喊:

— Julie ! Julie ! Emmanuel ! Emmanuel !

尤莉,尤莉!艾曼纽!艾曼纽!

Monte-Cristo voulut s’élancer à son tour, mais Maximilien se fût fait tuer plutôt que de quitter les gonds de la porte qu’il repoussait sur le comte.

基督山想出来,但马西米兰住门不让伯爵出来,宁死也不肯放松门柄。

Aux cris de Maximilien, Julie, Emmanuel, Peneton et quelques domestiques accoururent épouvantés.

尤莉、艾曼纽和那个仆人听到马西米兰的喊声,便惊怕失措地奔上来。

Morrel les prit par les mains, et, rouvrant la porte :

莫雷尔拉着他们的手,把门推开,用一种呜咽声音喊道:

— À genoux ! s’écria-t-il d’une voix étranglée par les sanglots ; à genoux ! c’est le bienfaiteur, c’est le sauveur de notre père ! c’est…

跪下,跪下!他是我们的恩人!是我们父亲的救命恩人,他是——”

Il allait dire :

他本来还想说出

C’est Edmond Dantès !

他是爱德蒙·唐太斯

Le comte larrêta en lui saisissant le bras.

但伯爵抓住他的手臂,阻止了他。

Julie sélança sur la main du comte, Emmanuel lembrassa comme un Dieu tutélaire ; Morrel tomba pour la seconde fois à genoux, et frappa le parquet de son front.

尤莉扑到伯爵的怀抱里;艾曼纽热情地拥抱他;莫雷尔又跪下来,用他的额头碰地板。

Alors lhomme de bronze sentit son cœur se dilater dans sa poitrine, un jet de flamme dévorante jaillit de sa gorge à ses yeux, il inclina la tête et pleura !

那时,那个意志坚强的人觉得他的心膨胀起来;喉部似乎有一道火焰冲上眼睛;他低下头哭泣起来。

Ce fut dans cette chambre, pendant quelques instants, un concert de larmes et de gémissements sublimes qui dut paraître harmonieux aux anges même les plus chéris du Seigneur !

在那间屋子里,有那么一会儿,是一场由崇高的泪水和呻吟组成的音乐会,即使对主最亲爱的天使来说,这也一定是和谐的!

Julie fut à peine revenue de lémotion si profonde quelle venait déprouver, quelle sélança hors de la chambre, descendit un étage, courut au salon avec une joie enfantine, et souleva le globe de cristal qui protégeait la bourse donnée par linconnu des Allées de Meilhan.

尤莉激动异常,她冲出房间,奔到楼下,跑进客厅,揭开水晶罩,取出米兰巷她的恩人送给他的那只钱袋。

Pendant ce temps, Emmanuel dune voix entrecoupée disait au comte :

这时,艾曼纽用哽咽的声音对伯爵说:

Oh ! monsieur le comte, comment, nous voyant si souvent parler de notre bienfaiteur inconnu, comment nous voyant entourer un souvenir de tant de reconnaissance et dadoration, comment avez-vous attendu jusquaujourdhui pour vous faire connaître ? Oh ! cest de la cruauté envers nous, et joserai presque le dire, monsieur le comte, envers vous-même.

噢,伯爵,您怎么能这样忍心呢?您常听我们谈起我们的恩人,常常看见我们这样感激他,崇拜他,您怎么忍心对我们隐瞒真相呢?噢,这对我们是太残酷了,而且——我敢这样说吗?——对您自己也太残酷了!

— Écoutez, mon ami, dit le comte, et je puis vous appeler ainsi, car, sans vous en douter, vous êtes mon ami depuis onze ans ; la découverte de ce secret a été amenée par un grand événement que vous devez ignorer.

听着,我的朋友,伯爵说,我可以这样称呼你,因为你虽然不知道,实际上却已经和我做了十一年的朋友,——这个秘密的泄露,是由于一件你不知道的大事引出来的。

Dieu m’est témoin que je désirais l’enfouir pendant toute ma vie au fond de mon âme ; votre frère Maximilien me l’a arraché par des violences dont il se repent, j’en suis sûr.

上帝作证,我本来希望终生保留这个秘密,但你的内兄玛西米兰用过火的语言逼我讲了出来,他现在一定后悔当时的举动。

Puis, voyant que Maximilien s’était rejeté de côté sur un fauteuil, tout en demeurant néanmoins à genoux : veillez sur lui, ajouta tout bas Monte-Cristo en pressant d’une façon significative la main d’Emmanuel.

他转过头去看着莫雷尔,莫雷尔仍跪在地上,但已把头伏在一张圈椅里,他便含有深意地握一握艾曼纽的手,又低声说,留心他。

— Pourquoi cela ? demanda le jeune homme étonné.

为什么?艾曼纽惊奇地问。

— Je ne puis vous le dire ; mais veillez sur lui.

我不能明说,但留心他。

Emmanuel embrassa la chambre d’un regard circulaire et aperçut les pistolets de Morrel.

艾曼纽向房间里看了看,看见手枪放在桌子上;

Ses yeux se fixèrent effrayés sur ces armes, qu’il désigna à Monte-Cristo en levant lentement le doigt à leur hauteur.

他的眼光停留在了它上面,他用手指了一指。

Monte-Cristo inclina la tête.

基督山点了点头。

Emmanuel fit un mouvement vers les pistolets.

艾曼纽走过去拿手枪。

— Laissez, dit le comte.

随它放在那儿好了,基督山说。

Puis allant à Morrel, il lui prit la main ; les mouvements tumultueux qui avaient un instant secoué le cœur du jeune homme avaient fait place à une stupeur profonde.

他向莫雷尔走过去,抓住他的手,那年轻人的心在极度的激动以后陷入了一种麻木状态。

Julie remonta, elle tenait à la main la bourse de soie, et deux larmes brillantes et joyeuses roulaient sur ses joues comme deux gouttes de matinale rosée.

尤莉跑回来了,双手捧着那只丝带织成的钱袋,欢喜的泪珠一串串地滚下她的两颊。

— Voici la relique, dit-elle ; ne croyez pas qu’elle me soit moins chère depuis que le sauveur nous a été révélé.

这是纪念品,她说,我不会因为认识了我们的恩人就减少对它的珍视!

— Mon enfant, répondit Monte-Cristo en rougissant, permettez-moi de reprendre cette bourse ; depuis que vous connaissez les traits de mon visage, je ne veux être rappelé à votre souvenir que par l’affection que je vous prie de m’accorder.

我的孩子,基督山的脸红了,允许我拿回那只钱袋吧。你们现在既然已经认识我,我只希望你们心里时时能想起我就行了。

— Oh ! dit Julie en pressant la bourse sur son cœur, non, non, je vous en supplie, car un jour vous pourriez nous quitter ; car un jour malheureusement vous nous quitterez, n’est-ce pas ?

噢,尤莉把钱袋紧紧地搂在怀里说,不,不,我求求您,不要把它带走,因为在某一日子,您要离开我们的,是吗?

— Vous avez deviné juste, madame, répondit Monte-Cristo en souriant ; dans huit jours, j’aurai quitté ce pays, où tant de gens qui avaient mérité la vengeance du ciel vivaient heureux, tandis que mon père expirait de faim et de douleur.

你猜对了,夫人,基督山微笑着答道,在一星期之内,我就要离开这个国家了,因为在这里,许多应惩罚的人过着快乐的生活,而我的父亲却在饥愁交迫中去世。

En annonçant son prochain départ, Monte-Cristo tenait ses yeux fixés sur Morrel, et il remarqua que ces mots, j’aurai quitté ce pays avaient passé sans tirer Morrel de sa léthargie ; il comprit alors que c’était une dernière lutte qu’il lui fallait soutenir avec la douleur de son ami ; et prenant les mains de Julie et d’Emmanuel qu’il réunit en les pressant dans les siennes, il leur dit, avec la douce autorité d’un père :

当他说要离开的时候,伯爵看看莫雷尔,他发现我就要离开这个国家这几个字并不能把他从麻木状态中唤醒。他知道必须用另一种方法来帮他的朋友抑制悲哀,便握住艾曼纽和尤莉的手,用一个只有父亲能有的温和而威严的口吻说:

— Mes bons amis, laissez-moi seul, je vous prie, avec Maximilien.

我的好朋友,让我单独和马西米兰呆一会。

C’était un moyen pour Julie d’emporter cette relique précieuse dont oubliait de reparler Monte-Cristo.

尤莉看到基督山不留意那只钱袋,她可以带走她那宝贵的纪念物了,

Elle entraîna vivement son mari.

便拉她的丈夫到门口。

喜欢wangguotong朋友的这个贴子的话, 请点这里投票,“赞”助支持!
[举报反馈]·[ wangguotong的个人频道 ]·[-->>参与评论回复]·[用户前期主贴]·[手机扫描浏览分享]·[返回学习园地首页]
帖子内容是网友自行贴上分享,如果您认为其中内容违规或者侵犯了您的权益,请与我们联系,我们核实后会第一时间删除。

所有跟帖:        ( 主贴楼主有权删除不文明回复,拉黑不受欢迎的用户 )


用户名:密码:[--注册ID--]

标 题:

粗体 斜体 下划线 居中 插入图片插入图片 插入Flash插入Flash动画


     图片上传  Youtube代码器  预览辅助

打开微信,扫一扫[Scan QR Code]
进入内容页点击屏幕右上分享按钮

楼主本栏目热帖推荐:

>>>>查看更多楼主社区动态...






[ 留园条例 ] [ 广告服务 ] [ 联系我们 ] [ 个人帐户 ] [ 版主申请 ] [ Contact us ]