[返回学习园地首页]·[所有跟帖]·[ 回复本帖 ] ·[热门原创] ·[繁體閱讀]·[版主管理]
中法对照:NOTRE-DAME DE PARIS 巴黎圣母院 (106)
送交者: wangguotong[★★★声望勋衔13★★★] 于 2023-12-01 1:46 已读 5340 次 1 赞  

wangguotong的个人频道

中法对照:NOTRE-DAME DE PARIS 巴黎圣母院 (106

作者:VICTOR HUGO维克多·雨果

编辑整理:WANGGUOTONG

LIVRE DIXIÈME 第十卷

 

Le roi se mit à marcher lentement autour du petit édifice en l’examinant avec soin, tandis que maître Olivier qui le suivait lisait tout haut le mémoire :

国王围着这个小建筑物缓步走起来,一边仔细地察看,跟在他后面的奥利维埃却大声地念着帐单

— « Pour avoir fait de neuf une grande cage de bois de grosses solives, membrures et sablières, contenant neuf pieds de long sur huit de lé, et de hauteur sept pieds entre deux planchers, lissée et boujonnée à gros boujons de fer, laquelle a été assise en une chambre étant à l’une des tours de la bastide Saint-Antoine, en laquelle cage est mis et détenu, par commandement du roi notre seigneur, un prisonnier qui habitait précédemment une vieille cage caduque et décrépite. — Ont été employées à cette dite cage neuve quatrevingt-seize solives de couche et cinquante-deux solives debout, dix sablières de trois toises de long ; et ont été occupés dix-neuf charpentiers pour équarrir, ouvrer et tailler tout ledit bois en la cour de la Bastille pendant vingt jours… »

"新造一个巨大的笼子,承梁.梁木.方材均用粗壮的木料,笼长9,8,顶板与底板高7,榫接并用粗大的铁螺栓铆合,该笼子置于圣安东城堡作为塔楼之一的房间里,笼内奉旨监禁原先关在残旧囚笼里的一个犯人.......这个新囚笼用了52根竖梁,96根横梁,10根各为三图瓦兹长的承梁;17个木匠在巴士底庭院内劳作了12,砍削.加工.刨光这些木料

— D’assez beaux cœurs de chêne, dit le roi en cognant du poing la charpente.

"相当好的橡树心."国王边说边用拳头敲了敲囚笼构架

— « … Il est entré dans cette cage, poursuivit l’autre, deux cent vingt gros boujons de fer, de neuf pieds et de huit, le surplus de moyenne longueur, avec les rouelles, pommelles et contre-bandes servant auxdits boujons, pesant tout ledit fer trois mille sept cent trente-cinq livres ; outre huit grosses équières de fer servant à attacher ladite cage, avec les crampons et clous pesant ensemble deux cent dix-huit livres de fer, sans compter le fer des treillis des fenêtres de la chambre où la cage a été posée, les barres de fer de la porte de la chambre, et autres choses… »

"......这个囚笼,"奥利维埃继续念道,"用去220根粗大的铁螺栓,每根89尺长,其余的中等长度,还有用于固定螺栓的盖帽,垫片和压衬,上述各项共用铁3700斤重;外加8根大铆钉用来固定上述笼子,连同铁抓和铁钉,共重218,还不包括囚笼所在房间的窗户铁栅,房门上的铁杠而其他等等......"

— Voilà bien du fer, dit le roi, pour contenir la légèreté d’un esprit !

"为了关一个没几斤重的人竟用了那么多的铁呀!"国王说道

— « … Le tout revient à trois cent dix-sept livres cinq sols sept deniers. »

"......总共317利弗尔5索尔7德尼埃。"

— Pasque-Dieu ! s’écria le roi.

"帕斯克上帝!"国王喊叫起来

À ce juron, qui était le favori de Louis XI, il parut que quelqu’un se réveillait dans l’intérieur de la cage, on entendit des chaînes qui en écorchaient le plancher avec bruit, et il s’éleva une voix faible qui semblait sortir de la tombe : — Sire ! sire ! grâce ! — On ne pouvait voir celui qui parlait ainsi.

听到路易十一这句粗鲁的口头禅,仿佛囚笼里有个人醒了过来,只听得铁链丁丁当当撞着底板的响声,有个好似从坟墓里发出来的微弱声音响起来:"陛下!陛下!求你开恩吧!......"只听见说这话的声音,却看不见其人

— Trois cent dix-sept livres cinq sols sept deniers ! reprit Louis XI.

"317利弗尔5索尔7德尼埃!"路易十一接着往下说

La voix lamentable qui était sortie de la cage avait glacé tous les assistants, maître Olivier lui-même. Le roi seul avait l’air de ne pas l’avoir entendue. Sur son ordre, maître Olivier reprit sa lecture, et sa majesté continua froidement l’inspection de la cage.

听到囚笼里发出来的哀鸣,所有在场的人不由得直打寒噤,连奥利维埃亦不例外.只有国王一个人好像没有听见.奥利维埃奉命继续往下念,王上冷漠地继续察看囚笼

— « … Outre cela, il a été payé à un maçon qui a fait les trous pour poser les grilles des fenêtres, et le plancher de la chambre où est la cage, parce que le plancher n’eût pu porter cette cage à cause de sa pesanteur, vingt-sept livres quatorze sols parisis… »

"......除此的外,一个泥瓦工凿洞安放窗栅,并因为囚笼太重,其所在房间的地板难以支撑而得加固,共付27利弗尔14巴黎索尔......"

La voix recommença à gémir :

囚笼里又呻吟了起来:

— Grâce ! sire ! Je vous jure que c’est monsieur le cardinal d’Angers qui a fait la trahison, et non pas moi.

"开恩吧!王上!我向您发誓,谋反的是昂热的红衣主教大人,而不是我。"

— Le maçon est rude ! dit le roi. Continue, Olivier.

"这个泥瓦匠够狠的!"国王说道,"接着念,奥利维埃。"

Olivier continua :

奥利维埃接着念道:

— « … À un menuisier, pour fenêtres, couches, selle percée et autres choses, vingt livres deux sols parisis… »

"一个木工制作床铺.窗子.马桶打洞等等,20利弗尔2巴黎索尔......"

La voix continuait aussi :

那声音继续在呻吟:

— Hélas ! sire ! ne m’écouterez-vous pas ? Je vous proteste que ce n’est pas moi qui ai écrit la chose à monseigneur de Guyenne, mais monsieur le cardinal Balue !

"!王上!您不听我说的话么?我向您保证,给德.纪延大人写告密信的并不是我,而是拉.巴律红衣主教大人。"

— Le menuisier est cher, observa le roi. — Est-ce tout ?

"木工也够贵的!"国王说道,"念完了吗?"

— Non, sire. — « … À un vitrier, pour les vitres de ladite chambre, quarante-six sols huit deniers parisis. »

"没有,陛下.......一个玻璃工安装上述房间的玻璃,付予46索尔8巴黎德尼埃."

— Faites grâce, sire ! N’est-ce donc pas assez qu’on ait donné tous mes biens à mes juges, ma vaisselle à monsieur de Torcy, ma librairie à maître Pierre Doriolle, ma tapisserie au gouverneur du Roussillon ? Je suis innocent. Voilà quatorze ans que je grelotte dans une cage de fer. Faites grâce, sire ! vous retrouverez cela dans le ciel.

"开开恩吧,陛下!餐具给了托尔西大人,我的全部财产都给了审判我的法官们,藏书给了皮埃尔.多里奥尔老爷,挂毯交给了卢西永的总管,难道这还不够吗?我是冤枉的.我在铁笼子里已经哆哆嗦嗦已14年了.开开恩吧,陛下!您会在天国得到报答的。"

— Maître Olivier, dit le roi, le total ?

"奥利维埃君,"国王说道,"总共多少?"

— Trois cent soixante-sept livres huit sols trois deniers parisis.

"367利弗尔8索尔3巴黎德尼埃!"

— Notre-Dame ! cria le roi. Voilà une cage outrageuse !

"圣母啊!"国王嚷道."这真是贵得吓人的囚笼啊!"

Il arracha le cahier des mains de maître Olivier, et se mit à compter lui-même sur ses doigts, en examinant tour à tour le papier et la cage. Cependant on entendait sangloter le prisonnier. Cela était lugubre dans l’ombre, et les visages se regardaient en pâlissant.

他从奥利维埃手中一把夺过卷宗,扳着手指自己计算起来,忽而又查看文书,忽而仔细察看囚笼.正在这个时候,从囚笼里传出囚犯的呜咽声.这声音在黑暗中是那么凄惨,大家的脸孔变得煞白,面面相觑

— Quatorze ans, sire ! voilà quatorze ans ! depuis le mois d’avril 1469. Au nom de la sainte mère de Dieu, sire, écoutez-moi ! Vous avez joui tout ce temps de la chaleur du soleil. Moi, chétif, ne verrai-je plus jamais le jour ? Grâce, sire ! Soyez miséricordieux. La clémence est une belle vertu royale qui rompt les courantes de la colère. Croit-elle, votre majesté, que ce soit à l’heure de la mort un grand contentement pour un roi, de n’avoir laissé aucune offense impunie ? D’ailleurs, sire, je n’ai point trahi votre majesté ; c’est monsieur d’Angers. Et j’ai au pied une bien lourde chaîne, et une grosse boule de fer au bout, beaucoup plus pesante qu’il n’est de raison. Hé ! sire ! ayez pitié de moi !

"14年了!陛下!已经14年了!14694月算起.看在上帝的圣母面上,陛下,就听我诉一诉衷肠!在这整个时期里,您一直享受太阳的温暖.我呢,体弱多病,难道我再见不到天日吗?开恩吧,陛下!发发慈悲吧.宽容是君王的一种美德,因为宽宏大量可平息怒气.陛下,难道您认为,到了临终时,一个君王由于对任何冒犯都从不放过难道会感到是一种巨大的快乐吗?况且,陛下,我并没有背叛陛下;背叛的是昂热的红衣主教大人.我脚上带着沉重的铁链,链头还拖着个大铁球,重得有悖常理.!陛下,求你可怜可怜我吧!"

— Olivier, dit le roi en hochant la tête, je remarque qu’on me compte le muid de plâtre à vingt sols, qui n’en vaut que douze. Vous referez ce mémoire.

"奥利维埃,"国王摇了摇头说道,"我发现有人向我报价每桶灰泥20索尔,其实只值12索尔.您把这份帐单重新改一下。"

Il tourna le dos à la cage, et se mit en devoir de sortir de la chambre. Le misérable prisonnier, à l’éloignement des flambeaux et du bruit, jugea que le roi s’en allait. — Sire ! sire ! cria-t-il avec désespoir. La porte se referma. Il ne vit plus rien, et n’entendit plus que la voix rauque du guichetier, qui lui chantait aux oreilles la chanson :

刚一说完,随即从囚笼转过身去步出那个房间.可怜的囚犯眼见火把耳听人声远去,肯定国王走了."陛下!陛下!"他绝望地喊道.房门又关上了,他再也看不见什么,再也听不见什么了,就只有狱卒吵哑的歌声,在他耳边回荡:

Maître Jean Balue .巴律老公

A perdu la vue 再看不见了

De ses évêchés ; 他的主教区;

Monsieur de Verdun 凡尔登大人

N’en a plus pas un ; 一个主教区也没有了;

Tous sont dépêchés. 两个一起完

Le roi remontait en silence à son retrait, et son cortège le suivait, terrifié des derniers gémissements du condamné. Tout à coup, sa majesté se tourna vers le gouverneur de la Bastille.

国王默不作声,又上楼回到他的小室去,他的随从跟随其后面,全都被犯人最后的呻吟吓得魂不附体.冷不防陛下转身问巴士底的总管道:

— À propos, dit-elle, n’y avait-il pas quelqu’un dans cette cage ?

",那囚笼里曾有个人是吗?"

— Pardieu, sire ! répondit le gouverneur stupéfait de la question.

"没错!陛下!"总管听到这问话,顿时目瞪口呆,应答道

— Et qui donc ?

"那是谁?"

— Monsieur l’évêque de Verdun.

"是凡尔登的主教大人."

Le roi savait cela mieux que personne. Mais c’était une manie.

国王比任何人都心中有数.但是,明知故问是一种癖好

— Ah ! dit-il avec l’air naïf d’y songer pour la première fois, Guillaume de Harancourt, l’ami de monsieur le cardinal La Balue. Un bon diable d’évêque !

"!"他说,故作天真状,好像是头一回想起来似的."纪约姆..哈朗库,红衣主教拉.巴律大人的朋友.一个非常不错的的主教!"

Au bout de quelques instants, la porte du retrait s’était rouverte puis reclose sur les cinq personnages que le lecteur y a vus au commencement de ce chapitre, et qui y avaient repris leurs places, leurs causeries à demi-voix, et leurs attitudes.

过了片刻,小室的门又开了,看官在本章开头见过的那五个人走进去之后,随即又关上.他们各自回到原来的位置,保持原来的姿态,低声继续谈话

Pendant l’absence du roi, on avait déposé sur sa table quelques dépêches, dont il rompit lui-même le cachet. Puis il se mit à les lire promptement l’une après l’autre, fit signe à maître Olivier, qui paraissait avoir près de lui office de ministre, de prendre une plume, et, sans lui faire part du contenu des dépêches, commença à lui en dicter à voix basse les réponses, que celui-ci écrivait, assez incommodément agenouillé devant la table.

国王刚才不在的时候,有人在他桌上放了几封紧急信.他亲自一一拆封,立刻一一批阅,示意奥利维埃君-好像在王上身边充当文牍大臣-拿起羽毛笔,并不告诉他信函的内容,就开始低声口授回复,奥利维埃跪在桌前,十分地不舒服,忙着笔录

Guillaume Rym observait.

纪约姆.里姆注意观察着

Le roi parlait si bas, que les flamands n’entendaient rien de sa dictée, si ce n’est çà et là quelques lambeaux isolés et peu intelligibles comme : — … Maintenir les lieux fertiles par le commerce, les stériles par les manufactures… — Faire voir aux seigneurs anglais nos quatre bombardes, la Londres, la Brabant, la Bourg-en-Bresse, la Saint-Omer… — L’artillerie est cause que la guerre se fait maintenant plus judicieusement… — À M. de Bressuire, notre ami… — Les armées ne s’entretiennent sans les tributs… — Etc.

国王说得很低,两位弗朗德勒人一点儿也听不见他口授什么,只有断断续续地听到让人难以理解的片言只语,诸如"......以商业维持富饶地区,以工场维持贫瘠地区......""让英国贵族看我们四门臼炮:伦敦号.布莱斯镇号.勃拉汉特号.圣奥美尔号......""大炮是目前战争更合理的根由......""致我们朋友布莱随尔大人......""没有贡赋军队是无法维持的......"等等

Une fois il haussa la voix : — Pasque-Dieu ! monsieur le roi de Sicile scelle ses lettres sur cire jaune, comme un roi de France. Nous avons peut-être tort de le lui permettre. Mon beau cousin de Bourgogne ne donnait pas d’armoiries à champ de gueules. La grandeur des maisons s’assure en l’intégrité des prérogatives. Note ceci, compère Olivier.

有一次,他提高了嗓门:"帕斯克上帝!西西里国王大人竟跟法国国王一样用黄火漆密封信件,我们允许他这么做,也许是错了.连我那勃艮第的表弟当年的纹章都不是直纹红底子的.要保证名门世家的威严,只有维护其特权的完整性.马上记下这句话,奥利维埃伙伴。"

Une autre fois : — Oh ! oh ! dit-il, le gros message ! Que nous réclame notre frère l’empereur ? — Et parcourant des yeux la missive en coupant sa lecture d’interjections : — Certes ! les Allemagnes sont si grandes et puissantes qu’il est à peine croyable. — Mais nous n’oublions pas le vieux proverbe : La plus belle comté est Flandre ; la plus belle duché, Milan ; le plus beau royaume, France. — N’est-ce pas, messieurs les flamands ?

又有一回,他说道:"!这封信口气真大!我们的皇兄向我们提出什么要求呀?"他一边浏览书信,一边不断发出感叹:"当然,意志如此强盛.伟大,简直叫人难以置信.可别忘了这句老谚语:最美的伯爵领地是弗朗德勒;最美的公爵领地是米兰;最美的王国是法兰西.对不对,弗朗德勒先生们?"

Cette fois, Coppenole s’inclina avec Guillaume Rym. Le patriotisme du chaussetier était chatouillé.

这一次,科珀诺尔同纪约姆.里姆一起鞠了一躬.袜商的爱国心受到了奉承

喜欢wangguotong朋友的这个贴子的话, 请点这里投票,“赞”助支持!
[举报反馈]·[ wangguotong的个人频道 ]·[-->>参与评论回复]·[用户前期主贴]·[手机扫描浏览分享]·[返回学习园地首页]
帖子内容是网友自行贴上分享,如果您认为其中内容违规或者侵犯了您的权益,请与我们联系,我们核实后会第一时间删除。

所有跟帖:        ( 主贴楼主有权删除不文明回复,拉黑不受欢迎的用户 )


用户名:密码:[--注册ID--]

标 题:

粗体 斜体 下划线 居中 插入图片插入图片 插入Flash插入Flash动画


     图片上传  Youtube代码器  预览辅助

打开微信,扫一扫[Scan QR Code]
进入内容页点击屏幕右上分享按钮

楼主本栏目热帖推荐:

>>>>查看更多楼主社区动态...






[ 留园条例 ] [ 广告服务 ] [ 联系我们 ] [ 个人帐户 ] [ 版主申请 ] [ Contact us ]